L’Echinacée, la plante de l’immunité !

L’Echinacée, la plante de l’immunité !

Historique de l’échinacée

L’échinacée booste l’immunité. Elle est donc très intéressante à prendre aux moments où nous somme fragilisés. Si vous tombez souvent malade à l’entrée ou à la sortie de l’hiver, vous pouvez la prendre en cure par exemple.

L’échinacée est une plante d’Amérique du nord. Les amérindiens l’employaient pour traiter les morsures de serpents et les plaies. Au XIXème siècle les américains commencèrent à la consommer pour ses propriétés immuno-stimulantes. Elle est alors prescrite pour prévenir ou traiter les affections broncho-pulmonaires.

Elle n’est finalement introduite et cultivée en Europe que vers 1930.

Description et posologie pour booster son immunité

Il s’agit d’une plante qui peut atteindre 1 mètre de haut. Elle aime les prairies sèches. Les feuilles sont lancéolées et poilues. Les fleurs sont petites et roses-pourpres. Et c’est une très belle fleur !!


C’est une plante idéale pour booster son immunité à l’entrée de l’hiver, elle possède de nombreuses propriétés :
-immuno-stimulante
-anti-virale, anti-fongique, antibiotique, anti-bactérienne, anti-allergique ….
-anti-inflammatoire
-anti-oxydante


Indications principales :
-grippe
-zona
-mycoses
-dermatoses
-infections urinaires
-rhumes, amygdalites, laryngite, toux, sinusite, bronchite, pneumonie, tuberculose, otite…

En effet, elle augmente les défenses naturelles de l’organisme. Elle est particulièrement efficace dans les affections respiratoires.

Il est donc intéressant de la prendre en synergie avec d’autres plantes

En cas de toux, vous pouvez la combiner avec des plantes antitussives et expectorantes :

– lierre commun,

-guimauve,

– bouillon blanc,

-primevère,

-lierre terrestre,

-mauve,

-violette….

En synergie avec des plantes anti-microbiennes :

– eucalyptus globulus,

– thym,

-serpolet,

-le cyprès,

-le pin sylvestre,

-l’hysope…

Ou vous pouvez aussi prendre de l’extrait de pépins de pamplemousse :

https://naturopathie-ayurveda.com/2017/10/19/lextrait-de-pepins-de-pamplemousse-antibiotique-naturel/


Posologie en interne : 
-Teinture-mère de plantes fraiches ou sèches : 30 gouttes dans de l’eau une fois par jour le soir avant le coucher.
-Infusion-décoction : 30g de racines dans 1L d’eau, bouillir 5 minutes, infuser 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour entre les repas.

pour conlure, il peut être intéressant de faire une cure à l’entrée de l’hiver. Ou en prendre pendant 3 semaines dès le début d’un rhume ou d’une toux. Cela stimulera vos forces d’auto-guérison.

Tous droits réservés-2017- Nathalie BLEUZEN-

Laisser un commentaire