Le Cyprès : anti-viral et protecteur du tissu conjonctif

Le Cyprès : anti-viral et protecteur du tissu conjonctif

Le cyprès a très longtemps était réservé aux cultes des morts et à l’ornementation des cimetières du fait de son feuillage sombre et et son feuillage vert toute l’année. Son nom latin est d’ailleurs « Sempervirens » qui signifie « toujours vert ». Mais il apparait aussi qu’il était utilisée dans « l’art de guérir » autrefois. On en parlait surtout pour ses propriétés anti-hémorroïdaires. Mais aujourd’hui, grâce à des recherches effectués sur le cyprès, on sait qu’il est anti-viral et qu’il protège le tissu conjonctif notamment les poumons.

Propriétés du Cyprès :

Le cyprès va être intéressant pour l’immunité. En effet, c’est un anti-viral. Il va agir aussi bien sur les infections virales aigues que sur les infections virales persistantes et/ou chroniques. Il va donc vous aider en cas d’atteintes virales, n’hésitez pas à le coupler avec l’échinacée, qui elle, va booster vos défenses immunitaires. Elle agira aussi en tant qu’anti-viral en synergie avec le cyprès.

Il est aussi intéressant car il exerce un effet protecteur sur le tissu conjonctif, donc sur les poumons et le système veineux. Les procyanidines du cyprès se fixent sur le collagène et évitent ainsi sa dégradation. Cela protége le tissu pulmonaire de sa dégradation, dûe au vieillissement ou à l’attaque de certains virus.

Posologie et galénique :

En décoction : faire bouillir les cônes de cyprès pendant 15 minutes, en prendre 5 grammes pour 25 cl d’eau par jour. Il n’y a pas de précaution d’emploi sous cette forme galénique.

En teinture-mère : 15 gouttes dans de l’eau 3 fois par jour. Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.

Pour toute commande de plantes, en infusion, en teintures-mères ou autres, vous pouvez commander ici : https://herboristerie-broceliande.com/

Pour plus d’informations sur la naturopathie, vous pouvez cliquer sur ce lien : https://naturopathie-ayurveda.com/

Tous ces conseils ne vous dispensent pas d’aller voir votre médecin en cas d’infections virales !

Tous droits réservés-Nathalie Bleuzen-2020

Laisser un commentaire