Archives de
Étiquette : anti-inflammatoire

Le Desmodium, allié de votre foie

Le Desmodium, allié de votre foie

Le foie est un organe très important, il est « l’usine » du corps, il va nettoyer le corps de ses toxines, pour éviter qu’elles aillent dans le sang. Mais de temps en temps, la meilleure période étant mars-avril, il est bon de nettoyer son foie, pour éviter qu’il « faiblisse » et que les toxines s’accumulent permettant le développement de maladies dites dégénératives. Pour ce faire, il faut drainer le foie, plusieurs plantes sont efficaces, le desmodium est une d’entre elles.
Le Desmodium vient d’Afrique (où il est communément utilisé) et d’Amérique latine. Il a de nombreuses propriétés :
-hépato-protecteur (protége le foie ce qui est intéressant car le drainage fatigue l’organe)
-hépato-régénérateur (il régénère les cellules du foie appelées hépatocytes)
-dépuratif (donc draineur)
-antispasmodique
-anti-inflammatoire
Il est donc indiqué pour nettoyer son foie, dans les jaunisses, les hépatites virales et toxiques, quand notre taux de transaminases est élevé.
Si ce n’est pas la bonne période pour un drainage, pensez-y pour la période des fêtes de fin d’année, si en cette période vous faîtes des repas trop arrosés, trop copieux, trop riches, où que vous finissez vos boites de chocolat un peu trop vite, vous pouvez faire une petite cure de deux-trois jours pour nettoyer tout cela. Si vous voulez nettoyer votre foie plus sérieusement démarrer un drainage de trois semaines en mars, avec des repas sains (beaucoup de légumes, beaucoup d’eau, limitez les viandes, poissons gras, pas de fritures, aliments industriels, d’alcool…).
Posologie et galénique :
-décoction : 20 grammes de feuilles pour 1L d’eau, à faire bouillir 10 minutes, boire 3/4 tasses par jour.
-EPS : 1 cuillère à soupe dans un verre d’eau le matin à jeûn (les EPS se trouvent en pharmacie)
-en gélules et en ampoules : posologie selon le laboratoire
 
Tous droits réservés – Nathalie BLEUZEN- 2017

Les oméga 3

Les oméga 3

Les oméga 3 sont des acides gras essentiels, il est nécessaire d’en consommer. Il existe trois sortes d’acides gras essentiels :
l’acide alpha linoléique (ALA) : cet acide est contenu dans les huiles végétales, la plus riche est l’huile de lin, mais celle-ci rancissant vite (du fait de sa forte teneur en oméga 3 et de sa faible quantité de vitamine E), on peut prendre de l’huile de cameline, ou plus communément utilisée de l’huile de colza pour assaisonner ses crudités par exemple (avec 1 cuillère à soupe par jour vous êtes sûr d’avoir votre « dose »). On le trouve aussi en grande quantité dans les noix. L’ ALA réduit les risques cardio-vasculaires et permet la synthèse de l’EPA.
-l’acide eicosapentanéïque (EPA) : celui-ci est synthétiser grâce à l’ ALA, donc si vous consommez suffisamment de cet oméga vous aurez en quantité suffisante de l’EPA. Celui-ci protège les artères et le coeur, il est aussi anti-inflammatoire.
-l’acide docosahexaénoïque (DHA) : ce dernier est le plus complexe car il ne se syntthétise pas, il faut donc trouver une consommation extérieure,  il se trouve dans les poissons gras (thon, harengs, maquereau, saumon), et heureusement dans les algues (spiruline, chlorelle, nori) pour les végétariens et végétaliens. Les poissons nous donnent cette DHA à condition que ce soient des poissons sauvages, en effet c’est la consommation d’algues qui rend les poissons riches de cet oméga, les poissons d’élevage n’en possèdent pas ! Le problème est donc aussi la consommation de métaux lourds que l’on va ingurgiter en consommant ces poissons. Pour des raisons de santé et écologique la consommation d’algues dans l’alimentation ou en supplémentation me semble plus intéressante. Le DHA agit sur le cerveau, il est fondamental à son bon fonctionnement, et prévient les démences, il agit aussi sur la concentration et la mémoire.
Tous droits réservés-Nathalie Bleuzen-2017

Le Desmodium, allié de votre foie

Le Desmodium, allié de votre foie

Le foie est un organe très important, il est « l’usine » du corps, il va nettoyer le corps de ses toxines, pour éviter qu’elles aillent dans le sang. Mais de temps en temps, la meilleure période étant mars-avril, il est bon de nettoyer son foie, pour éviter qu’il « faiblisse » et que les toxines s’accumulent permettant le développement de maladies dites dégénératives. Pour ce faire, il faut drainer le foie, plusieurs plantes sont efficaces, le desmodium est une d’entre elles.
Le Desmodium vient d’Afrique (où il est communément utilisé) et d’Amérique latine. Il a de nombreuses propriétés :
-hépato-protecteur (protége le foie ce qui est intéressant car le drainage fatigue l’organe)
-hépato-régénérateur (il régénère les cellules du foie appelées hépatocytes)
-dépuratif (donc draineur)
-antispasmodique
-anti-inflammatoire
Il est donc indiqué pour nettoyer son foie, dans les jaunisses, les hépatites virales et toxiques, quand notre taux de transaminases est élevé.
Si ce n’est pas la bonne période pour un drainage, pensez-y pour la période des fêtes de fin d’année, si en cette période vous faîtes des repas trop arrosés, trop copieux, trop riches, où que vous finissez vos boites de chocolat un peu trop vite, vous pouvez faire une petite cure de deux-trois jours pour nettoyer tout cela. Si vous voulez nettoyer votre foie plus sérieusement démarrer un drainage de trois semaines en mars, avec des repas sains (beaucoup de légumes, beaucoup d’eau, limitez les viandes, poissons gras, pas de fritures, aliments industriels, d’alcool…).
Posologie et galénique :
-décoction : 20 grammes de feuilles pour 1L d’eau, à faire bouillir 10 minutes, boire 3/4 tasses par jour.
-EPS : 1 cuillère à soupe dans un verre d’eau le matin à jeûn (les EPS se trouvent en pharmacie)
-en gélules et en ampoules : posologie selon le laboratoire
 
Tous droits réservés – Nathalie BLEUZEN- 2017

L'harpagophytum, plante anti-inflammatoire…mais pas que !!!

L'harpagophytum, plante anti-inflammatoire…mais pas que !!!

L’harpagophytum est une plante anti-inflammatoire très utile dans les problèmes musculaires et ostéo-articulaires. Cette plante d’afrique centrale et du sud contient des glucosides, des flavonoïdes,des phytostérols, ainsi que des principes amers (intéressant pour le foie)mais aussi des sels minéraux (vitalité et aide à se désaciddifier) et des vitamines et plein d’autres choses encore …Je vais ai parlé de la prêle la semaine dernière, elle est parfaite avec !!
Elle est utile pour:
-les maladies inflammatoires (entorse, sciatique, fibryomalgie, tendinites, arthrite …)
-les douleurs (antalgique)
-c’est un tonique amer, donc elle est intéressante pour stimuler le foie, la bile, les fonctions digestives. Elle est aussi hypocholestérolémiante, hypoglycémiante….
-draineur de l’acide urique
Galénique/posologie :
-en infusion : 1 cuillère à soupe dans un litre d’eau froide, laisser macérer une nuit et le lendemain porter à ebullition et laisser infuser 1/4 d’heure.Filtrer et rajouter de l’eau froide jusqu’à obtenir un litre au total. Boire 1/2 litre par jour en 3 prises entre les repas.
-teinture-mère : 30 gouttes 3 fois par jour.
ATTENTION : déconseillé lors d’une grossesse, de faiblesse rénale, hypertension artérielle et d’ulcère digestif.
Tous droits réservés-2017-Nathalie BLEUZEN

La Prêle, plante du système ostéo-articulaire

La Prêle, plante du système ostéo-articulaire

La prêle est connue pour sa forte concentration en silice, celle-ci permet la régénération de tissus conjonctifs, elle contribue aussi à la cicatrisation de ces mêmes tissus. Elle est beaucoup utilisée dans les cas de rhumatismes, d’arthrite.
La prêle grâce à la silice a une action au niveau de la peau, des os et des cartilages. La silice permet d’augmenter l’élasticité de la peau.  Elle favorise aussi la synthèse des cartilages au niveau des articulations en stimulant la synthèse du collagène. Et enfin, elle favorise la minéralisation osseuse, en effet la silice favorise le transfert du calcium vers les os. Et son action sur l’arthrite est double puisqu’en plus la prêle est anti-inflammatoire !
Effets thérapeutiques :
-cicatrisante
-régénère les tissus conjonctifs
-astringente sur le système génito-urinaire
-action sur l’arthrite et les rhumatismes
Posologie :
-Infusion des parties aériennes : 60 à 120 ml en application tonique
-Teinture-mère : 30 gouttes dans une verre entre 1 et 3 fois par jour sur une cure de 3 semaines
ATTENTION LA PRELE DETRUIT LA VITAMINE B1, il faut donc la prendre sur une courte période ou si besoin d’une longue cure se supplémenter !!!
 
Tous droits réservés-2017-Nathalie BLEUZEN

La mélisse, plante apaisante du système nerveux et digestif

La mélisse, plante apaisante du système nerveux et digestif

Il n’est pas si courant de trouver une plante qui agisse à la fois sur le système nerveux et sur les troubles digestifs, pourtant voici la Mélisse !! Cette plante herbacée dégage un agréable parfum citronné quand on la froisse, et est aussi et surtout un très bon antispasmodique et un sédatif du système nerveux. Elle protège le système gastro-intestinal, est anti-inflammatoire, anti-oxydante et même anti-microbienne et anti-parasitaire !!
On peut la prendre pour de nombreuses indications : 
-ballonnements
-crampes d’estomac
-gastrite
-spasmes intestinaux
-douleurs abdominales d’origine psychosomatique
-dystonie neurovégétative (fatigue nerveuse)
-troubles du sommeil
-névralgie
-hyper-émotivité/anxiété
Posologie :
En interne : 
infusion : une cuillère à café de sommités fleuries ou feuilles pour une tasse d’eau (80 grammes pour 1 litre). Infuser 10 minutes, 3 tasses par jour après les repas.
Teinture mère : 50 gouttes 3 fois par jour.
Et la recette du vin de mélisse à prendre comme anti-spasmodique :
Laver 80 grammes de feuilles fraîches de mélisse, les mettre dans un litre de vin blanc, laisser macérer 3 jours, filtrer. Prendre un verre à liqueur à la fin des repas.
 
Tous droits réservés-2017-Nathalie BLEUZEN